Sélections Lycéens en Cavale #3 : Moons Trio + Dumb Crying + Rever.Se

Les Zuluberlus – From 92 – Since 1992 , au regard de la réussite et de l’engouement suscités par les premières éditions en 2017 et 2018 des « Lycéens en cavale » ont décidé de poursuivre et d’amplifier leur action. De nouveaux partenariats se sont dessinés et c’est sur 7 départements que l’aventure s’est tenue cette année. Un vrai projet de territoire solidaire! Le principe : mettre en avant les coups de cœur lycéens. Les Zuluberlus s’appuient sur le savoir faire des structures musiques actuelles de l’ensemble de la région qui travaillent quotidiennement à l’accompagnement des jeunes groupes amateurs et sur l’action culturelle au sens large.

Ce festival participe à l’itinérance des formations, à leur découverte et à un accompagnement scénique sous forme de résidences et autres répétitions accompagnées. Enfin le lauréat, après avoir découvert 3 scènes professionnelles de la région, entrera en studio pour enregistrer un EP 4 titres qui sera par la suite tiré à 100 exemplaires.

Moons Trio | jazz-pop

Ce trio jazz-pop aux influences afro-américaines fait raisonner très fort la funk. Sur scène, une énergie communicative se dégage de leur musique. Composé de Nicolas Stefanović (chant + guitare), Martin Bénati (batterie + chant) et Gaspard Louët (claviers), ces lycéens de 16 ans ont joué leurs compositions au Festival Rock En Seine en 2018, sur la scène Île De France, dans le cadre de “Première Seine”.

 

 

Rever.Se | pop-funk

Samuel et Katell au chant, Arthur à la batterie, Lise aux claviers, Paulà la guitare et Eloïs à la basse? forment Rever.se, groupe funk/pop formé au lycée à Chelles, vainqueurs du tremplin Zebrock 2019, et accompagné par les Cuizines dans le cadre du dispositif d’accompagnement lycéen La Re’lève. Leurs influences : Anderson Paak, Aurora ou encore Panic at the Disco !

 

 

Dumb Crying | rap roots

Daouda, Issiakha, Tony & Eloïs, sont animés par la même passion pour les sons roots et la scène reggae. Dans leurs compositions, on sent des influences rap, auxquels se mêlent le beatbox.